1er RÉSEAU FRANÇAIS INTERACTIF

DÉDIÉ À LA RECONVERSION DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU (SHN)

Au-delà des apparences, la quête de médailles pour les sportifs de haut niveau (SHN), présente bien des revers. A part quelques champions ultra-médiatisés qui vivent de leur sport, la très grande majorité des SHN est en situation précaire :4 sur 10 touchent moins de 500€/mois, alors qu’ils consacrent au sport la quasi totalité de leur temps. Comment dans ces conditions préparer sereinement sa reconversion ?

 

Toutes les solutions tournent autour de l’indispensable double projet, installé dès 1978 et dont personne ne peut contester les avancées réelles apportées aux nombreux espoirs qui ont pu en bénéficier au plan national ou régional.

Pourtant, qu'il s'agisse d'études ou d'expériences professionnelles, on constate que le double projet est de plus en plus difficilement compatible avec les exigences de l'entrainement, sauf bien sûr, à reporter « à plus tard » le véritable engagement dans sa reconversion.

 

L'engagement dans le haut niveau en sport avec ses contraintes de pratique sportive, se résultats aléatoires, retarde la prise en charge par le Sportif de haut niveau (SHN) de son projet de reconversion. Quand il (elle) y est contraint(e), il est souvent trop tard car le retard pris ne se rattrape que difficilement.

Le SHN doit donc assumer, très précocement, "son" enjeu de vie future, si possible dès son entrée dans le haut niveau.

  

SPORTÉKI, définit ses objectifs, ses structures et ses besoins. Il recueille les encouragements des instances sportives ministérielles et nationales, ainsi que ceux de l’INSEP. Il reçoit également l’adhésion des adhérents (AG 2004) et de nos partenaires, particulièrement de la Fondation d’Entreprise Aéroports de Paris qui se reconnaît dans cette action solidaire et citoyenne.